Programmation

  • Description

    Jeux de surfaces

     > 

    photographies

    Mika Goodfriend et Kéven Poisson, installations de Jean-Pierre Mot

    Bien posés sur une partie quasi tropicale de la croûte terrestre, la chaleur sur la peau partagée en couple, des Québécois soignent le mûrissement de leur vie commune sous l’oeil attentif de Mika Goodfriend. Ce dernier témoigne dans des images aux cadrages soignés de ces petites communautés de retraités québécois qui transplantent leur culture en Floride. Montréalais d’origine, Mika Goodfriend est bachelier en photographie de l’Université Concordia.

    Jean-Pierre Mot associe le jeu d’affrontement que sont les échecs, le go et le poker à celui du face à face religieux, idéologique et politique. Le ludique et le tragique se côtoient dans ces trois installations «cinétiques» où les joueurs sont des photomontages représentant des figures historiques comme Mao Zedong ou l’ayatollah Khomeini. La création de ce triptyque a été soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Jean-Pierre Mot a étudié les arts visuels à l’Université du Québec à Montréal et a terminé en 2011 une maîtrise en communication dans cette même institution.

    Finissant cette année ses études en photographie au Cégep de Matane, Kéven Poisson propose des portraits grandeur nature de praticiens de la  modification corporelle par tatouage, perçage et implant. Ces jeunes skin artists de la ville de Québec portent sur eux-mêmes des exemples actuels de cette forme d’expression très ancienne maintenant répandue dans toutes les strates sociales.
     

© Espaces F - 2021. Tous droits réservés