Programmation

  • Description

    Les battements

     > 

    photographies

    Karin Bubas, Eamon MacMahon, James Nizam, Josée Pedneault, Birthe Piontek, Derek Shapton. Commissariat : Myrabelle Charlebois/Photomathon

    Espace F s’associe de nouveau à Photomathon, collectif montréalais dont le mandat est de faire connaître le travail de jeunes photographes issus de diverses cultures. En 2006, une première collaboration avait permis la présentation des photographies réalisées par les Britanniques Emma Critchley et Danny Tracy.  Avec Les Battements, la commissaire Myrabelle Charlebois a réuni les travaux de six artistes prometteurs du Québec et du Canada : «Ces photographies parlent de mélancolie, de ces solitudes sourdes et chagrines peuplées de doute, d’angoisse et d’impuissance». 
     
    Dans Studies of Wardrobe and Landscapes, le paysage pittoresque dépeint par Karin Bubas (Vancouver) est hanté d’une étrangeté inquiétante. L’héroïne de Bubas, pensive, vulnérable et élégante est  l’incarnation d’une certaine féminité.  • Réalisées dans des communautés recluses et éloignées du nord-ouest canadien et de l’Alaska, les images de Landlocked de Eamon MacMahon (Toronto) montrent des paysages qui semblent tenir l’homme en position de captivité. Autour de lui plane une menace latente indescriptible. • Dans la série Anteroom de James Nizam (Vancouver) l’utilisation d’un procédé chargé d’histoire traduit la brièveté des choses et le passage du temps. En installant un dispositif de lentilles dans les murs de maisons abandonnées elles deviennent de véritables caméra obscura.  • From Warshaw with Love est né de la nécessité pour deux amoureux de garder un contact unique et intime malgré la distance. Josée Pedneault (Montréal), en résidence d’artiste en Pologne et Christophe Colette, resté au Canada, ont correspondu pendant 109 jours. Un extrait de 30 jours vous est présenté. À la recherche d’un impossible témoignage exhaustif, les images s’accumulent, dialoguent, se répondent, s’ignorent.  • La série Sub Rosa de Birthe Piontek (Vancouver) réunit portraits d’adolescents esseulés et natures mortes sombres et intrigantes qui éludent plus qu’elles n’éclairent de sorte que la torpeur des sujets demeure insondable.  • Les images de la série Here de Derek Shapton (Toronto) se révèlent à la lecture de leurs titres: Chris Got Kneed In The Face, 1987 (2007), Lost A Tooth, 1978 (2007), Teenagers Making Out, 1982 (2007). Les titres agissent comme guide de narration en créant sur ces paysages inhabités des écrans animés, peuplés de fantômes. Le souvenir évoqué prend ainsi le dessus sur la capacité des photographies à témoigner.

    Cette exposition est également l’occasion d’une première collaboration avec un nouveau partenaire de diffusion matanais, la brasserie artisanale La Fabrique.

    Le vernissage aura lieu le vendredi 29 octobre à la galerie Espace F à 17h et se déplacera par la suite à La Fabrique.


    Ce projet d'exposition a été rendu possible grâce au support du Conseil des Arts du Canada.  

    site de Karin Bubas
    site de Eamon MacMahon
    sur James Nizam
    site de Josée Pedneault
    site de Birthe Piontek
    site de Derek Shapton

© Espaces F - 2021. Tous droits réservés