Programmation

  • Description

    Poissons (collage)

     > 

    vidéo et photographies

    Johanne Fournier et Yoanis Menge

    Un duo cinéma/photo au contenu maritime : un film qui donne son titre à l’exposition et tourne autour de l’idée de poisson et un reportage photographique sur les communautés gaspésiennes et terre-neuviennes touchées par la quasi-disparition des stocks de poissons de fond.

    JOHANNE FOURNIER

    POISSONS (collage) a été tourné sur quatre saisons entre Rimouski et Grande-Vallée. Pas de spécialistes, pas de voix off mais des gens dont la vie est intimement liée aux poissons. Il y a Ginette, la fille du pêcheur qui parle de son père, l'abbé Provost et le poisson du vendredi. Il y a la mise à l'eau de l'Albatros un matin de printemps à Matane, les mains des femmes dans l'usine à Mont-Louis, la cuisine de Lucie, le saumon fumé de Ginette et les souvenirs de Jean.

    Les moments du présent se mêlent aux archives. Parfois on éclate de rire, d'autre fois, c'est la tragédie qui nous happe et tout à coup, on ne sait plus très bien ce qui est hier et ce qui est aujourd'hui. Entre les mille gestes de Marielle la poissonnière et les bateaux volants, entre nostalgies et sushi, s'entremêlent mythes et recettes, hommes et femmes, un ou deux chats et beaucoup de poissons.

    Après avoir exercé son métier de documentariste à Québec et Montréal pendant 25 ans, Johanne Fournier est revenue vivre en Gaspésie, son pays d'origine. Sidérée de la vitesse avec laquelle on a vidé la mer, cinquante ans à peine, la longueur de sa vie, elle a voulu faire un film d'amour, mélange de recherche formelle, documentaire critique et réflexion poétique.


    YOANIS MENGE
    Les photographies de Yoanis Menge sont issues d’un reportage réalisé sur la côte nord de la Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et à Terre-Neuve. Du désir de rendre compte des difficultés auxquelles font face les communautés vivant des pêches sont nées ces images d'une grande sensibilité.

    Photographe en début de carrière, Yoanis Menge n'en est pas à ses premières expériences journalistiques. En 2002, il réalisait en collaboration avec Médecins sans frontière un reportage photographique sur les ravages du sida au Salvador. Yoanis Menge a étudié la photographie au Cégep de Matane.

© Espaces F - 2021. Tous droits réservés