Programmation

  • Description

    Détonateur commun

     > 

    photographies

    Annie Baillargeon, Véronique Boudrias, Sandrine De Pas, Laurent Lévesque et Nicolas Longpré

    Exposition annuelle consacrée aux artistes en début de parcours.

    ANNIE BAILLARGEON réalise de grandes compositions abstraites à partir d'éléments figuratifs. En multipliant les silhouettes humaines et les objets divers qu'elle fusionne ou juxtapose, elle crée, comme elle les qualifie, des «signaux dérisoires». Annie Baillargeon, qui a terminé un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval en 2003, vit et travaille à Québec.

    VÉRONIQUE BOUDRIAS décrit le travail qu’elle présente comme une quête spirituelle qu’elle interprète par une série de portraits où le symbole de l’arbre revient en leitmotiv. L’envol, œuvre tridimensionnelle représentant une paire d’ailes, vient compléter la série. Originaire de Sherbrooke, Véronique Boudrias termine ce printemps sa deuxième année en photographie au Cégep de Matane.

    Les photographies de SANDRINE DE PAS ont été prises lors d’un voyage qui l’a conduite de la Hongrie à la Turquie, en passant par la Roumanie et la Bulgarie. Partie en quête de photographies sociales et engagées, elle est revenue avec des images qui, comme elle l’explique, n’appartiennent à rien de précis, mais qui sont un «parfait mélange de rencontres et de douceurs nomades». Sandrine De Pas détient depuis 2002 un DEC en photographie du Cégep du Vieux-Montréal. Son port d’attache est Montréal.

    NICOLAS LONGPRÉ présente une série de photographies sur l’univers de la «cour à scrap» qu’il décrit comme «un corps étranger pour la nature qui l’entoure, une mine d’or pour le bricoleur, un terrain de jeu fascinant pour le photographe». Nicolas Longpré vient de terminer au Cégep de Matane un DEC en photographie.

    À partir d’objets hétéroclites, LAURENT LÉVESQUE conçoit des assemblages fantaisistes qu’il photographie. Les images et les titres choisis ne laissent aucun doute quant à son intention de combiner étrangeté et critique sociale. Autodidacte, Laurent Lévesque vit et travaille à Montréal.

© Espaces F - 2021. Tous droits réservés